top of page
  • Elisabeth B.

Poème "Le sabotier" de Max Jacob


"Pour garder ma coiffe de la pluie

je suis entrée dans la hutte du sabotier.


« Ici vous resterez, me dit-il, avec moi,

mieux vaut reine des sabotiers

que servante d'auberge.

Triste royauté, lui dis-je, qu'y a-t-il

dans la hutte du sabotier : vin blanc, vin rouge

et réserve d'eau-de-vie?


Une fille n'est pas adonnée aux liqueurs :

De laiterie, je n'en vois pas

ni de barattes pour le beurre.

Il faudra douze vaches laitières

à mon époux s'il veut de moi,

douze taureaux noirs, douze bœufs de charrue,

quelques charrettes avec leurs chevaux,

terres à blé, terres d'avoine,

terres de luzerne et de légumes,

trois grandes armoires à la maison,

deux lits clos avec bancs tossel

et une table pour les valets de ferme.


Retournez donc à votre auberge

et attendez patiemment un épouseur

en priant pour un miracle

car ce n'est point dans les auberges

que vous trouverez les propriétaires fonciers."

 

Photo (c) Jarek Knapik

bottom of page